SARA, SMILE

“Si j'étais un objet ou une chose, je serais forcément un cristal ou un arc-en-ciel.”

Sara Shakeel

Qui ne rêve pas d'un peu de couleur et de brillance pour égayer son quotidien ? L'artiste numérique et star d'Instagram Sara Shakeel s'est taillée une réputation de choix sur la scène mondiale en créant des collages mixant cristaux scintillants et arcs-en-ciel psychédéliques.

Chez Bally nous aimons tout ce qui brille et pour les fêtes notre collection regorge de cadeaux chatoyants. Éblouis par le travail de Sara Shakeel, nous avons eu l'idée de sublimer nos cadeaux de quelques touches encore plus glamour et plus étincelantes. Riches de plus de 167 ans d'histoire, les vastes archives photographiques de Bally contiennent des clichés que l'inimitable griffe pétillante de Sara ne pouvait que rehausser, marquant ainsi la naissance d'une collaboration privilégiée.

Sara Shakeel

Étrangère ni à Bally, ni aux paillettes, Sara a tout de suite accepté. « Je me souviens que mon père possédait de très belles chaussures qu'il nous interdisait de toucher. C'était des chaussures classiques de style Derby » explique l'artiste. « J'ai toujours gardé en moi ce souvenir de la valeur des articles Bally. » Sara a sélectionné six photos avant de se mettre au travail. « J'ai commencé par examiner attentivement chaque photo et j'ai essayé de m'imaginer à cette période-là. J'ai ensuite saupoudré chacune de cristaux pour lui offrir un joli air festif. »

La collection d'images s'étend des vitrines du magasin Bally en Suisse vers le milieu des années 1950, aux mannequins branchés du début des années 1970 présentant les vêtements et les chaussures Bally de l'époque. Les vêtements des mannequins, les vitrines et les passants zurichois de ces images vintages en noir et blanc ont reçu une joyeuse pluie de motifs en cristal. Bally présentera ces créations sur ses réseaux sociaux dans le cadre d'une campagne qui débutera le 6 décembre.

Sara Shakeel

Désormais collectionnée et admirée par des personnalités telles que Coco Rocha ou Sarah Jessica Parker, le parcours de Sara n'est certainement pas orthodoxe. Après avoir raté des études de dentisterie entreprises pour satisfaire ses parents, Sara s'est retrouvée à l'âge de 27 ans, avec 18 kilos en trop et aucun projet de carrière. Pour passer le temps pendant que son ordinateur portable était en panne, elle s'est amusée à imaginer quelques créations au stylet sur un notebook. « Quand j'ai créé ma toute première composition, j'avais vraiment touché le fond. » explique Sara pour décrire son fameux téléviseur vintage à écran en cristal sur papier bulle et gélules cristallisées, réalisé pour ainsi dire par accident. Le résultat publié sur Instagram lui valut 23 likes, ce qui lui donna confiance en elle.

L'art devint alors cathartique. Avec chaque nouvelle image, son humeur et sa notoriété s'améliorèrent. Mais c'est une image de rouges à lèvres enjolivés de cristaux qui a véritablement marqué le début de sa carrière (et celui de nombreuses campagnes publicitaires pour des produits de beauté). Désormais, sa réputation n'est plus à faire. Beaucoup de ses pièces reflètent ses triomphes et ses luttes personnelles, comme par exemple sa boîte de frites McDonald's recouvertes de cristaux, une œuvre qu'elle affectionne tout particulièrement. Ses œuvres lui ont valu une nomination aux Glamour Awards de Milan, le 6 décembre. Un timing inespéré pour notre campagne Bally.

Chaque œuvre d'art scintillante recèle les émotions de cette fabuleuse artiste. Et pour Bally comme pour elle, l'amour de ce qui brille est un sentiment qui se partage.